DEMULDER

« Désormais, il n’y avait plus les bons chrétiens et les méchants Palestiniens ; les phalangistes ne me l’ont jamais pardonné »

DEMULDERpierremmanuel