Sydney SCHANBERG

Sydney H. Schanberg, est né le 17 janvier 1934 à Clinton.

Il s’éteint à l’age de 82 ans, ce 9 juillet 2016 à Poughkeepsie, 8 ans après  » son frère « , Dith PRAN

Connu pour ses travaux et sa couverture lors de la prise du pouvoir au Cambodge par les Khmers rouges, il publia un livre, The Death and Life of Dith Pran, qui retrace le combat de Dith Pran (son assistant cambodgien) dans les camps de l’Angkar. Le récit a inspiré le film de Roland Joffé La Déchirure (The Killing Field). Son personnage est interprété par Sam Waterston.

  • Prix Pulitzer en 1976, pour la rubrique reportage international, alors qu’il travaillait pour The New York Times.
  • Prix George-Polk en 1971
  • Prix George-Polk en 1974.

Outre la qualité du journaliste, ce qui m’a touché c’est l’homme, celui qui a tout fait pour retrouver celui avec lequel il a travaillé. Le film La Déchirure le montre que très peu. La fiction est plus ancrée sur l’horreur que vit Dith Pran dans les camps. Le New-York Times le décrit comme …correspondant étranger quasi idéal, un aventurier qui prend des risques et se méfie des autorités, ne compte que sur lui-même en zone de guerre et écrit de manière saisissante sur les tyrans, sur la souffrance des victimes avec la passion d’un témoin de l’histoire… »

Quelques confrères de Schanberg étaient moins enthousiastes quant au mérite du reporter, accusant celui-ci d’avoir utilisé l’histoire de Dith Pran pour son prestige personnel. 

Retour en arrière : lors de la prise de la capitale par les Khmers Rouges, Schanberg et Dith se réfugient à l’ambassade de France. Mais Dith est vite arrêté par les sbires de Pol Pot et contraint de rejoindre des dizaines de milliers de Cambodgiens déportés à la campagne dans le cadre de la  »révolution agraire » destinée à promouvoir le concept de  »l’homme nouveau ». En Avril 1975, Après deux semaines à l’ambassade, Sydney Schanberg et d’autres étrangers seront expulsés en Thaïlande, d’où le journaliste envoie ses articles sur la chute de Phnom Penh. Il revient ensuite à New York et aide la femme et les enfants de Dith Pranh à s’installer à San Francisco.En 1979, le Vietnam envahit le Cambodge et renverse les Khmers rouges. Dith parvient à rejoindre la Thaïlande et parvient finalement à retrouver Sydney Schanberg, qui va l’aider à trouver un emploi au New York Times (Raymond Depardon le prendra en photo lors de son séjour dans la Pomme pour Libération) et à installer sa famille à New York.

Sydney SCHANBERGpierremmanuel